Voyages Infos
bienvenue Invité !

Certaines sections du forum et la visualisation des photos étant réservées aux membres, nous vous invitons à vous inscrire afin de bénéficier de la totalité des rubriques.

Arawak.
Maroc : forte explosion dans un café du centre de Marrakech Messages%20(69)


Expériences et carnets de voyages, informations touristiques
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Maroc : forte explosion dans un café du centre de Marrakech

Aller en bas 
AuteurMessage
Arawak
Administrateur
Administrateur
Arawak

Localisation : Doornik (Belgikistan)

Maroc : forte explosion dans un café du centre de Marrakech Empty
MessageSujet: Maroc : forte explosion dans un café du centre de Marrakech   Maroc : forte explosion dans un café du centre de Marrakech Icon_minitimeJeu 28 Avr - 12:00

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Une violente explosion a frappé jeudi le café-restaurant Argana situé sur la grande place de Marrakech faisant des victimes, rapporte un photographe de Reuters présent sur les lieux.

La déflagration aurait été provoquée par des bonbonnes de gaz qui ont pris feu dans l'établissement situé sur la Place Jemâa el-Fna.

Selon ce photographe, plusieurs victimes étaient en cours d'évacuation par les secours. Une source au sein des autorités marocaines fait état d'au moinsd dix morts. Marrakech, ancienne ville impériale située au pied des montagnes de l'Atlas, est le plus important centre touristique du Maroc.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://picasaweb.google.fr/Heavygollum
Arawak
Administrateur
Administrateur
Arawak

Localisation : Doornik (Belgikistan)

Maroc : forte explosion dans un café du centre de Marrakech Empty
MessageSujet: Re: Maroc : forte explosion dans un café du centre de Marrakech   Maroc : forte explosion dans un café du centre de Marrakech Icon_minitimeJeu 28 Avr - 14:55

L'explosion qui a tué quatorze personnes et en a blessé vingt autres dans le café Argana sur la place Djemaa el Fna à Marrakech ce jeudi, est un «attentat», selon les autorités marocaines. La piste d'un accident puis celui d'un acte «criminel» avaient d'abord été envisagées.

Le porte-parole du gouvernement marocain, Khalid Naciri, a assuré: «Les premiers indices démontrent catégoriquement qu'il s'agit d'un attentat.» Une source officielle a ajouté qu'il s'agirait de l'oeuvre d'un «kamikaze». Selon BFM TV, un client vêtu d'un t-shirt du Real Madrid aurait passé commande avant de se faire exploser.

Un acte kamikaze

Les autorités marocaines, qui soupçonnent un acte kamikaze, ont qualifié l'explosion d'attentat après avoir dans un premier temps fait état d'un acte «criminel». Selon un fonctionnaire de la préfecture de Marrakech, travaillant à l'hôpital où certains corps ont été transférés, «il pourrait s'agir d'un attentat perpétré par un kamikaze». «Nous avons trouvé des clous dans l'un des corps», a-t-il indiqué.

Cependant, aucun responsable n'a dit si la piste islamiste était retenue à ce stade de l'enquête. La dernière opération majeure commise par les islamistes remonte aux attentats suicide de mai 2003 à Casablanca qui avaient fait plus de 45 morts.

Deux Français parmi les victimes ?

Parmi les morts, trois sont Marocains et 11 étrangers. «On ne peut pas pour l'instant déterminer avec précision les identités de toutes les victimes», a indiqué une source médicale ayant requis l'anonymat à l'AFP. «Nous attendons l'autorisation du Parquet pour procéder à l'identification des corps», a ajouté cette source.

Selon Le Figaro, deux Français et un anglais figurent parmi les quatorze tués. Le couple français est originaire de Marseille, précise le quotidien. Le Quai d'Orsay est pour l'instant dans l'incapacité de dire si des ressortissants français se trouvaient parmi les victimes.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://picasaweb.google.fr/Heavygollum
francine
Posteur assidu
Posteur assidu
francine

Emploi/loisirs : employée juridique/marche, photo, lecture, tricot/couture, et l'amitié
Localisation : Ath (Belgique)

Maroc : forte explosion dans un café du centre de Marrakech Empty
MessageSujet: Re: Maroc : forte explosion dans un café du centre de Marrakech   Maroc : forte explosion dans un café du centre de Marrakech Icon_minitimeJeu 28 Avr - 14:59

Bien dommage que l'on doive en arriver à des extrémités telles que les attentats terroristes pour défendre ses idées, sa philosophie, sa religion....et faire tant d'innocentes victimes

Le tourisme au Maroc risque aussi d'en prendre un coup.

Revenir en haut Aller en bas
Arawak
Administrateur
Administrateur
Arawak

Localisation : Doornik (Belgikistan)

Maroc : forte explosion dans un café du centre de Marrakech Empty
MessageSujet: Re: Maroc : forte explosion dans un café du centre de Marrakech   Maroc : forte explosion dans un café du centre de Marrakech Icon_minitimeVen 29 Avr - 7:03

Dans le contexte des printemps arabes, l'attentat de Marrakech est vécu comme un traumatisme par les Marocains.

L'attentat de la place Djema'a el-Fna a semé la stupeur au Maroc. Le royaume chérifien n'était pas en alerte terroriste et la menace exercée par les groupes djihadistes semblait avoir décru ces dernières années. Le contexte politique était, de plus, très éloigné de ce type de préoccupations. Depuis le discours de Mohammed VI du 9 mars, une réforme de la Constitution est en préparation et un vent de liberté souffle sur le pays. Les manifestations lancées par le mouvement du 20 février, qui présente des points communs avec les révoltes tunisienne et égyptienne, ont débouché sur la mise en chantier d'une transition démocratique. Le roi veut relancer la modernisation. Il entend changer la justice, lutter contre la corruption, favoriser la transparence. La Constitution doit être modifiée pour instaurer une monarchie parlementaire aux contours encore un peu flous mais le premier ministre désigné par le Parlement gouvernera effectivement et ne sera plus réduit à un rôle de subalterne entérinant des décisions du Palais.

Sous l'influence du printemps arabe, une partie de la jeunesse est en ébullition alors que la parole se libère dans une ambiance de Mai 68. Les médias jouent le jeu et la télévision multiplie les débats. Le mouvement de contestation n'a pas de leader désigné, les mots d'ordre passent sur Facebook, les opinions s'entrechoquent. Certains réclament de pouvoir manger dans les espaces publics durant les jours de ramadan au nom des Droits de l'homme. D'autres osent remettre en question, au nom du sectarisme religieux, le rôle de commandeur des croyants de Mohammed VI.

L'attentat de Marrakech est vécu dans ce contexte comme un traumatisme. «C'est le pire événement qui pouvait nous arriver. Un coup de massue. Cette catastrophe va être exploitée par les milieux conservateurs et par les faucons, partisans de la répression à outrance qui sont nombreux chez nous», résume, sous le choc, Karim Boukhari, le directeur de la rédaction du magazine Tel quel.

Le mode opératoire -un kamikaze- et la cible -un café fréquenté par des touristes- semblent désigner la mouvance djihadiste, mais celle-ci s'était faite plutôt discrète ces derniers mois. Au Maroc, le terrorisme islamiste avait connu son apogée en mai 2003 avec les attentats de Casablanca (45 morts). Quatorze kamikazes issus de Sidi Moumem, un bidonville de la capitale économique, s'étaient fait sauter dans le centre-ville. Avaient-ils été manipulés? La question -légitime aux yeux d'observateurs avisés- reste sans réponse. Il s'ensuivit un tour de vis sécuritaire. Les forces de police avaient démantelé de nombreux réseaux qui servaient à envoyer des combattants marocains en Irak. Des cellules étaient peu ou prou liées à Aqmi, al-Qaida au Maghreb islamique, dont le terrain de chasse est concentré sur l'Algérie et le Sahara. Parfois torturés, des centaines de sympathisants de la cause islamiste avaient été arrêtés pour l'exemple et condamnés à de lourdes peines à l'issue de procès à la chaîne. Les attentats avaient marqué une première fracture dans le règne de Mohammed VI. Le libéralisme de ce roi moderne, monté sur le trône en 1999, avait peu à peu cédé la place à un attentisme prudent.

Soucieux de prendre les devants face à la contestation, le roi a fait libérer le 14 avril des prisonniers d'opinion parmi lesquels des Sahraouis proches du Front Polisario, mais aussi des membres de la Salafia djihadia, considérée comme le creuset de l'extrémisme radical. 96 détenus ont été libérés immédiatement, 41 ont bénéficié d'allègement de peine et 53 d'une mesure de libération provisoire. La grâce royale a permis à cinq militants d'un parti islamiste et à un journaliste de recouvrer la liberté. Ils avaient été condamnés en juillet à dix ans de prison pour avoir «formé une cellule terroriste visant à renverser» le gouvernement. Les associations de défense des Droits de l'homme avaient insisté sur l'absence de preuves et de liens entre les accusés et un réseau belgo-marocain qui aurait préparé une vague d'attentats. Ces levées d'écrou ont été bien accueillies par les partisans des réformes qui ont perçu la grâce royale comme un signe d'apaisement.

Une figure de l'islamisme radical, le cheikh Mohammed Fizazi, vient également de sortir de sa prison de Tanger après des années d'incarcération. Cet idéologue salafiste était décrit comme l'un des théoriciens de la mouvance qui a commis les attaques kamikazes d'avril 2003. Ses camarades toujours emprisonnés ont réussi à faire circuler sur Internet des vidéos revendicatives. Une agitation qui agaçait les milieux sécuritaires.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://picasaweb.google.fr/Heavygollum
Arawak
Administrateur
Administrateur
Arawak

Localisation : Doornik (Belgikistan)

Maroc : forte explosion dans un café du centre de Marrakech Empty
MessageSujet: Re: Maroc : forte explosion dans un café du centre de Marrakech   Maroc : forte explosion dans un café du centre de Marrakech Icon_minitimeLun 2 Mai - 7:02

Le bilan de l'attentat perpétré jeudi à Marrakech s'est alourdi. Une fillette de 10 ans originaire de la région de Lille est décédée à l'hôpital ce week-end. Ce nouveau décès porte à 16 le nombre de morts, parmi lesquels figurent huit Français. Cet attentat va-t-il pour autant dissuader les touristes d'aller au Maroc ? Le gouvernement marocain se veut rassurant.

Le ministre du Tourisme, Yassir Zénagui, a indiqué à l'AFP qu'il "y a eu quelques annulations, mais peu jusqu'à présent, rien de dramatique, ça se compte par dizaines". "C'est très loin de ce qu'on aurait pu penser", a-t-il ajouté, se disant même "surpris". "On est ravi par l'attitude des touristes et leur soutien", a-t-il encore dit, et "sur le terrain, on voit une activité normale : des gens en terrasse, au restaurant sur la place Jamâa El-Fna, qui se promènent en calèche...".

Il s'est également félicité de "la solidarité des partenaires touristiques, en particulier français". "Ils nous ont tous contactés, ils restent très optimistes, personne n'a déprogrammé Marrakech". Même solidarité du côté des TO qui ont déclaré via le Ceto que "l'ensemble de nos adhérents maintiennent les départs sur la destination". Sur place, le Club Med, situé aux abords du café Argana, a renforcé la sécurité, avec plus d'agents à l'entrée principale, une fouille obligatoire, et la condamnation des autres entrées. Mêmes précautions à La Mamounia : "on contrôle les entrées de clients extérieurs à l'hôtel et surtout le stationnement de véhicules à proximité", affirme sa directrice de communication, Jalila El Ofir.

Les deux établissements assurent pour l'instant ne pas avoir enregistré de départs anticipés. Mais les hôteliers craignent forcément des répercussions négatives. Samedi, une marche silencieuse pour la paix a été observée sur la place Jemâa El Fna en signe de solidarité et de compassion avec les victimes de l'attentat. Selon Atlas Info.fr, des centaines de cadres et d'employés de différents établissements hôteliers de Marrakech, des touristes et des commerçants de la place munis de fleurs et arborant des portraits du roi et des drapeaux nationaux, ont défilé en silence. De son côté, le ministre de l'Intérieur, Taib Cherkaoui, a déclaré au Matin que l'explosion a été d'une puissance telle qu'elle a causé un trou de 70 centimètres de diamètres. "Des clous ont été trouvés sur les lieux et dans les corps des victimes et l'examen des fragments a révélé que l'engin explosif a été actionné à distance". Selon lui, le mode opératoire de cet attentat terroriste rappelle celui utilisé habituellement par le réseau Al-Qaïda, "ce qui fait que des risques potentiels ne sont pas exclus".

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://picasaweb.google.fr/Heavygollum
Martine
Modératrice
Modératrice
Martine

Emploi/loisirs : loisirs, voyages, internet.
Localisation : Picardie, Compiègne

Maroc : forte explosion dans un café du centre de Marrakech Empty
MessageSujet: Re: Maroc : forte explosion dans un café du centre de Marrakech   Maroc : forte explosion dans un café du centre de Marrakech Icon_minitimeLun 2 Mai - 8:08

Ce matin, aux infos, ils disaient qu'ils avaient identifié une huitième victime française.

_________________
Martine
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Maroc : forte explosion dans un café du centre de Marrakech Empty
MessageSujet: Re: Maroc : forte explosion dans un café du centre de Marrakech   Maroc : forte explosion dans un café du centre de Marrakech Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Maroc : forte explosion dans un café du centre de Marrakech
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une autre façon de cuire, dans le désert...
» Traitement au sel + bâche à bulles
» Vélos au maroc
» Chantier participatif
» INFO ? INTOX ? Camping sauvage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Voyages Infos :: Sujets d'actualité :: Infos du monde-
Sauter vers: